Calcul mental : devenir un as des maths mentales

Tous les jours, même en faisant le calcul de la durée des itinéraires qu’on doit prendre pour aller au travail nécessite la réalisation des opérations simples. On est donc obligé à faire des calculs toute notre vie. Pour ceux qui maîtrisent le calcul mental, ce n’est point un problème, mais pour ceux qui ont du mal à le faire, devraient constamment utiliser des outils pour cet effet. À force de souffrir, l’envie de devenir un as du calcul mental parvient à dominer votre tête. Sachez que cela peut se faire, car pour y avancer, la connaissance des calculs de bases est impérative. Vous souhaitez vous perfectionner et devenir un as des maths mentales, suivez ce guide. 

Ayez en tête l’opération à effectuer 

En partant des principes de bases, c’est-à-dire, les calculs de base, vous pouvez déjà imaginer l’opération à faire dans votre tête. L'image que vous devez avoir dans votre tête doit être donc divisée en deux. La première, c'est la partie que vous n’avez pas encore touchée et la deuxième est celle que vous avez calculée. Au fur et à mesure où vous réalisez une opération, vous réunissez les images. C’est pratique, mais cette technique demande beaucoup d’entrainement et de la rapidité. Rappelez-vous, le calcul mental nécessite un long moment d’entrainement et de pratique. 

Cela peut vous intéresser : Assurance pour les automobilistes à risques : causes et solutions

Calcul mental : la règle de calcul inversée

On nous a appris à faire des calculs en partant de droite vers la gauche. Cela s’applique pour les opérations sur papier, mais avec les maths mentales, on inverse les règles. On part de ce fait de gauche vers l’à droite. Cette technique est conseillée pour les additions et soustractions. Prenons un exemple : 71 + 27. On applique la règle du calcul mental et on part de gauche vers la droite. On va donc faire l’opération suivante : 7 + 2 = 9 et 1 + 7 = 8 le résultat sera ainsi 98. C’est la même chose pour la soustraction. Pourtant, lorsqu’il y a une retenue, elle y va également sur la gauche. Exemple : 69 + 37 : 6 + 3 = 9 et 9 + 7 = 16. Avec cette opération, il y a une retenue “1” dans le deuxième calcul que vous allez additionner à la somme de la première opération. Ce qui va nous donner 106. 

Enlevez les zéros de votre calcul

C’est en effet la plus pratique et la plus simple. Il vous suffit d’enlever tous les zéros avant la réalisation de l’opération et de les remettre une fois l’opération effectuée. Cette technique peut être utilisée pour résoudre des calculs de soustraction, d’addition et aussi de la multiplication. 

En parallèle : Installer des panneaux solaires pour réduire votre consommation d’électricité

Réapprenez les identités remarquables 

Eh oui, vous êtes encore obligé de revoir ces leçons de maths qui vous ont tant fait souffrir. En effet, si vous souhaitez devenir un as du calcul mental, vous devez absolument maîtriser les identités remarquables, les voici : 

  • (a+b)² = a² + 2ab + b² ; 
  • (a-b)² = a² – 2ab + b² ; 
  • a² – b² = (a+b)(a-b) ; 
  • (-a-b)² = (a+b)² ;
  • (-a+b)² = (a-b)² ;
  • (a+b)³ = a³ + 3a²b + 3ab³ + b³ soit a³ + b³ + 3ab (a+b) ;
  • (a-b)³ = a³ – 3a²b + 3ab³ – b³ soit a³ – b³ – 3ab (a-b) ;
  • a³-b³ = (a-b)(a² + ab + b²) ;
  • a³+b³ = (a+b)(a² – ab + b²).

Plus vous avancez, plus les techniques à maîtriser semblent être plus compliquées.