Le portage salarial : Pour qui ? quels sont ses avantages et ses inconvénients ?

Le portage salarial est une option d’emploi intéressant pour les professionnels indépendants qui souhaitent bénéficier des avantages du salariat tout en conservant leur liberté. Il est souvent considéré comme une option avantageuse. Et c’est le cas ! Toutefois, quelques points, comme le coût du service, peuvent se présenter comme des inconvénients de cette forme d’emploi. Dans cet article, on vous dit tout sur le portage salarial !

Le portage salarial : pour qui ? 

Le portage salarial est une forme d’emploi qui permet de concilier les avantages de l’indépendance et du salariat. Il s’adresse aux professionnels qui proposent des prestations intellectuelles ou de conseil à des entreprises clientes, sans créer leur propre structure juridique. 

En parallèle : Pourquoi solliciter un magicien de renom pour son évènement à Hauts de Seine ?

Le portage salarial repose sur une relation tripartite entre :

  • le salarié porté,
  • l’entreprise de portage salarial,
  • l’entreprise cliente. 

Pour savoir quelle entreprise peut faire du portage salarial, visitez ce site

A découvrir également : Quels sont les meilleurs exercices pour améliorer la coordination main-œil chez les enfants ?

Les avantages du portage salarial

Comme nous le savons tous, le portage salarial présente de nombreux avantages pour les professionnels qui souhaitent exercer une activité indépendante. En voici quelques-uns :

La simplicité administrative

Le salarié porté n’a pas à se soucier de la création et de la gestion d’une entreprise, ni des démarches comptables, fiscales et juridiques. Il se concentre sur son cœur de métier et sur la satisfaction de ses clients.

La sécurité financière

Le salarié porté perçoit un salaire régulier, calculé en fonction de son chiffre d’affaires. Il n’a pas à supporter les risques liés à l’activité économique. Nul besoin également de faire face aux impayés ou aux retards de paiement.

La flexibilité professionnelle

Un salarié porté est aussi libre de choisir ses missions, ses clients, ses tarifs et ses horaires. Il peut :

  • diversifier ses activités,
  • tester de nouveaux marchés,
  • développer ses compétences et son réseau. 

Il peut même cumuler le portage salarial avec un autre statut (salarié, retraité, étudiant, etc.).

Les inconvénients du portage salarial

Le portage salarial n’est pas exempt de quelques inconvénients qu’il faut connaître avant de se lancer.

Le coût du service

Un salarié porté doit verser une commission à l’entreprise de portage salarial. Celle-ci varie selon les prestataires et les formules. Cette commission représente généralement entre 5 % et 10 % du chiffre d’affaires. Elle vient donc réduire la marge du salarié porté, qui doit en tenir compte dans le calcul de ses tarifs.

La dépendance vis-à-vis de l’entreprise de portage

Le salarié porté doit respecter les conditions et les règles imposées par l’entreprise de portage salarial, qui est son employeur légal. Il doit notamment lui transmettre régulièrement ses relevés d’activité, ses factures et ses contrats. Il doit également se conformer à la convention collective du portage salarial, qui fixe :

  • les modalités du contrat de travail, 
  • la rémunération minimale,
  • la classification…

La concurrence accrue

OUI ! Le salarié porté doit également faire face à une concurrence de plus en plus forte sur le marché du travail, notamment de la part des autres salariés portés, des autoentrepreneurs et des consultants indépendants. Il doit se démarquer par la qualité de ses prestations, par sa réputation et par son réseau.